La dépression, il faut en parler…

Une conférence sur la dépression à voir et partager. Avec humour mais réalisme.

Dépression

La dépression est souvent mal connue, mal reconnue par les personnes qui en souffrent et leur entourage. Elle est tout d’abord prise pour un moment de « passage à vide ». Ce n’est qu’après des semaines, parfois des mois ou des années que les malades consultent et en parlent. En parler tôt c’est éviter aussi que les choses n’empirent et c’est pouvoir en sortir plus vite et mieux.

Parler de la dépression c’est indispensable. Accueillir avec bienveillance quelqu’un qui ose vous le dire c’est l’aider déjà. Et l’orienter vers son médecin traitant qui saura quoi faire.

Lors d’un état dépressif, la personne se plaint d’au moins deux symptômes parmi ceux-ci :

  • une tristesse constante, une humeur dépressive qui dure presque toute la journée et qui se répète pratiquement tous les jours depuis au moins deux semaines. Elle peut s’accompagner de pleurs ;
  • un abattement et une perte d’intérêt et de plaisir pour des activités du quotidien et aussi pour les activités habituellement agréables ;
  • une réduction de l’énergie ou une fatigabilité anormale. La personne souffre d’une fatigue intense, souvent dès le matin et a l’impression de manquer d’énergie en permanence. Cette fatigue n’est pas améliorée par le repos ou le sommeil.

Vous ne savez pas si vous ou un de vos proches souffre de dépression mais vous avez un doute ? Consultez cette page du site ameli qui vous aidera à y voir plus clair.

Et pour agir en amont, prenez soin de vous. Commencez par vous accorder de vrais temps de pause pour respirer et faire de la sophrologie !