Skip to main content

Mieux gérer son temps

Avoir l’impression en fin de journée de ne pas avoir fait ce que l’on avait à faire….

Les personnes qui ne gèrent pas de manière « productive » (entendons par là qui ne parviennent pas à faire ce qui était sur leur liste de tâches de la journée) ont l’impression de moins contrôler leur vie et sont donc plus sujettes au stress chronique.

Vous faites partie de ces personnes?

Cela peut changer!

Voici une approche en 3 phases pour améliorer la situation:

Observer…. analyser….. modifier…….

Observer tout d’abord.

A l’aide du formulaire au format pdf que vous pouvez télécharger tout en bas de cet article, vous allez tout d’abord noter TOUTES vos activités de la journée de demain, de l’heure de votre réveil à l’heure de votre coucher. Notez bien le temps utilisé à vous préparer le matin, le petit déjeuner, le trajet, les moments de travail intense, le temps passé à la maison à travailler, les réunions, téléphones et autres, mais aussi les petites pauses de la journée,…..en bref absolument tout.

Analyser ensuite:

A l’aide d’un surligneur ou d’un stylo vous allez maintenant traquer tous les moments que vous n’avez pas utilisés de manière productive. Vous allez déterminer vos 5 principaux « gaspilleurs » de temps en étant tout à fait honnête avec vous-même, le temps passé sur les réseaux sociaux, un jeu sur le téléphone, les temps de rêverie, les minutes de discussion devant les ascenseurs par exemple. Vous allez particulièrement mettre l’accent sur les gaspilleurs sur le lieu de travail ou pendant le temps théorique de travail.

Terminez en totalisant le temps utilisé par ces 5 principaux gaspilleurs de temps.

Vient le temps de modifier certaines habitudes

Pour commencer utilisez un outil qui a fait ses preuves: une « liste de tâches » à faire ou « to do list », mais attention, vous allez limiter le nombre de ces tâches à 5 que vous allez inscrire par ordre de priorité sur votre formulaire.

Essayez aussi de ranger afin de retrouver plus aisément les choses dont vous avez besoin quand vous en avez besoin (peut-être la recherche d’objet faisait-elle partie de vos gaspilleurs personnels).

Une chose à la fois, l’être humain n’est pas à proprement parlé conçu pour être multi-tâche. Bloquez donc un temps donné pour chaque tâche sur votre planning de la journée, avec un début et une fin donnés (plusieurs si vous devez effectuer la tâche en plusieurs fois).

Respectez votre planning le plus précisément possible et mettez cela en place sur une semaine pour commencer.

A la fin de la semaine, faites le point pour voir tout d’abord vos progrès et vous en féliciter et vous préparer à ajuster certains points pour la semaine suivante…….

Pour démarrer, téléchargez ce fichier au format pdf et à vous de jouer

Fiche d’aide à la Gestion du temps

 

La rentabilité du bien-être en entreprise

La rentabilité du bien-être en entreprise

Pour revenir sur ce sujet toujours d’actualités, revenons à ce qui était dit il y a quelques années déjà…

Titre audacieux pour le Grand Format du JT de France 2 le 14 avril 2013.

Rentable, le bien-être au travail? Dans ce reportage d’Isabelle Sabourault, tout semblait le démontrer.

Si le sentiment que l’”être bien” au travail comptait pour beaucoup dans la manière de s’impliquer dans son job était globalement partagé, ce reportage amène quelques retours d’expérience et quelques chiffres qui viennent étayer concrètement ce ressenti.

De la salle de sport sur site aux séances de relaxation ou de sophrologie en passant par des locaux aménagés dans le souci du confort de ses occupants, de nombreuses solutions sont mises en place. Certaines entreprises ont adopté une “Charte visant à préserver la vie privée”  qui évite les réunions en fin de journée ou à l’heure des pauses déjeuner, les mails envoyés le soir très tard ou le week end par exemple.

Le Capital Humain au centre de la productivité et de la rentabilité

Theodor W Schultz le mentionnait dès 1961, repris en cela par Gary Becker, le Capital Humain est un facteur central de la rentabilité d’une entreprise. Tout investissement dans ce capital assure des retours à l’entreprise. Il suffit pour s’en convaincre de consulter la liste des entreprises arrivant en tête des “Trophées du Capital Humain”, des “Great Place to Work” ou autres “Top employers”. Ce capital humain, nécessite des investissements tant en formation, qu’en actions plus ciblées sur la convivialité ou le bien vivre ensemble. La société Deloitte investit dans ce capital 7% de son chiffre d’affaire. Cet investissement s’inscrit dans une vision à moyen et long terme du développement de l’entreprise. Le Vivre Ensemble est un facteur clé de la pérennité d’une entreprise même si il va à l’encontre d’une vision à court terme de la rentabilité.

Les chiffres cités par le reportage

L’évolution de l’absentéisme de courte durée est généralement considéré comme un reflet de la motivation des salariés, une baisse de 0,35 points de cet indicateur a été constatée chez SGS après la mise en place de pratiques managériales prenant en compte le bonheur au travail. Le turn over a quant à lui baissé de 2% dans le même temps.

Ce souci du bien-être des collaborateurs dans leur entreprise est présent, toujours selon ce reportage, dans 17% des départements des ressources humaines en France, contre 42% dans le reste du monde occidental.

Pour finir sur une touche positive, 74% des salariés se disaient satisfaits de leurs conditions de travail en France en 2012 et aujourd’hui qu’en est-il…..

 

Pratique: trouver une activité qui vous plaise et vous y mettre

Il n’y a qu’à….. me direz-vous?

Et bien oui! Il ne s’agit pas de mettre en place quelque chose de compliqué, qui créera une obligation supplémentaire et donc une source de stress…

Mais de vous interroger sur une activité qui vous permette de vous changer le idées, de brièvement ou plus longuement laisser les tensions de côté. S’autoriser à un ou des moments de détente même si tous les problèmes ne sont pas résolus, tous les stress pas évacués nous permet ensuite d’être plus efficace, plus concentrée et plus détendu.

Trouvé?

Quelle est la première action à mettre en place pour passer de l’intention à la réalisation?

A vous de jouer….

[wysija_form id= »2″]