Skip to main content

La méditation peut-elle vous rendre plus intelligent?

La méditation peut-elle vous rendre plus intelligent?

sophro arbre3Can Meditation Make You Smarter?

Pourquoi cela a-t-il de l’importance?

Les adeptes du “New Age” et les yogis indiens ne sont pas les seuls à méditer. Aux Etats-Unis, en 2007, environ 9% de la population avait pratiqué une approche méditative au moins une fois dans l’année. La plupart des personnes disent utiliser la méditation pour gérer leur stress, mais la pratique méditative a aussi bien d’autres effets sur le cerveau.

Bien que la méditation ait été utilisée depuis des millinaires, ce n’est qu’à partir des années 70 que les scientifiques ont commencé à s’intéresser à ses influences bénéfiques sur le cerveau. Plusieurs études suggèrent que la pratique régulière de la méditation (environ 6 heures par semaine) peut réellement changer la structure cérébrale. Les scientifiques ont découvert que cette pratique de la méditation était associée à un épaississement du cortex cérébral et à l’augmentation de la matière grise – partie du cerveau en charge de la mémoire, du repérage dans l’espace, de la prise de décision et des apprentissages. Mais une année de méditation dans le silence n’est pas forcément nécessaire. Une étude a démontré que les personnes méditant au moins une fois par semaine pendant quatre ans voyaient leurs circonvolutions cérébrales augmentées, les couches du cortex cérébral qui permettent le traitement des informations.

La manière dont la méditation modifie le cerveau n’est pas encore clairement établie, mais les scientifiques disent que la concentration absolue et complète sur un objet spécifique ou une pensée spécifique influence les connexions de notre réseau neuronal. Les études ne sous-entendent pas que la méditation change profondément notre cerveau mais simplement que ses capacités cognitives  sont liées à la méditation.

D’autres recherches ne s’attardent pas sur l’examen du cerveau lui-même et suggèrent simplement quelques effets positifs pratiques de la méditation. Une méditation “om” ou répétitive est liée à une meilleure concentration et une meilleure gestion des tâches multiples, éléments que certains d’entre-nous peuvent désirer renforcer quand ils perdent leur concentration professionnelle. Les chercheurs pensent que la méditation facilite la manière de gérer les interruptions de tâche et renforcent la capacité à gérer efficacement plusieurs tâches imposées. La méditation peut aussi aider les étudiants à combattre le stress lors d’un examen, en augmentant leurs performances scolaires. Mais avant de remplacer l’approche académique par des exercices respiratoires, restons conscients des divergences d’opinion entre scientifiques.

Sophrologie et conscience des sensations

Sophrologie et conscience des sensations

Ce mardi , une capsule qui allie sophrologie et méditation sur les sensation

 

Pour être sûr de pouvoir avoir accès à toutes les "Capsules du mardi" et à tous les articles pratiques même si vous les avez loupés pendant la semaine, inscrivez-vous la Newsletter "Apprivoiser son stress" en renseignant les champs ci-dessous:

Il vous sera toujours possible de modifier votre abonnement ou de l'annuler à tout moment. Votre adresse mail ne sera en aucun cas transmise à des tiers.
Données personnelles
Avertissement
Ce modèle sera ultérieurement complété par l’information concernant les directives relatives au sort des données à caractère personnel après la mort (article 32-I-6° de la loi du 6 janvier 1978 modifiée).
________________________________________
Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par sophrologie-au-quotidien.com, apprivoiser son stress pour envoi d'informations ou de mises à jour du site internet
Elles sont conservées pendant 1 an après votre dernière interaction avec le site internet ou votre dernière participation à une activité et sont destinées site internet sophrologie-au-quotidien.com
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : Apprivoiser son stress, contact@sophrologie-au-quotidien.com
Nous vous informons de l’existence de la liste d'opposition au démarchage téléphonique « Bloctel », sur laquelle vous pouvez vous inscrire ici : https://conso.bloctel.fr/

Que faire de votre stress? L’apprivoiser bien-sûr!

Et oui, pourquoi « apprivoiser » pourquoi ne pas éliminer, se débarrasser ou plus facilement utilisé gérer…. voilà la fameuse gestion du stress!

Apprivoiser car nous ne connaissons pas véritablement notre stress, nos réactions, les facteurs déclenchants. Oh bien sûr nous avons quelques idées, certains éléments vont nous faire réagir à coup sûr mais pourquoi?

Apprivoiser aussi car les réactions physiologiques du stress ont du bon; qui n’est pas parvenu sous le coup du stress à éviter un accident? à rattraper quelque chose? à agir de manière juste sans réfléchir? à avoir plus de force, de rapidité, de précision?

En apprenant à mieux connaître nos réactions, nous pourrons mieux en tirer parti, mieux limiter les réactions excessives, savoir laisser retomber la tension quand elle est inutile, mais tout cela ne pourra se faire que si notre vision change sur ce « fléau » unanimement décrié qu’est le stress.

Prenons un peu de recul, et de hauteur, à cette condition seulement nous pourrons trouver des solutions pour mieux vivre notre stress, en l’utilisant parfois, en le mettant de côté quand il le faut, en le domptant souvent, bref en l’apprivoisant……

Faites un tour sur le site, les articles, les pages

[wysija_form id= »2″]

Capsule: En pleine conscience… #StressTips

Une moment de médiation de pleine conscience, ça vousLire plus

Pleine conscience des sensations

Pleine conscience des sensations

Détente et pleine conscience

Pour activer votre attention à l’instant présent:

 

[wysija_form id= »2″]

Petite réflexion sur le stress

Et oui, pourquoi « apprivoiser » pourquoi ne pas éliminer, se débarrasser ou plus facilement utilisé gérer….

Apprivoiser car nous ne connaissons pas véritablement notre stress, nos réactions, les facteurs déclenchants. Oh bien sûr nous avons quelques idées, certains éléments vont nous faire réagir à coup sûr mais pourquoi?

Apprivoiser aussi car les réactions physiologiques du stress ont du bon; qui n’est pas parvenu sous le coup du stress à éviter un accident? à rattraper quelque chose? à agir de manière juste sans réfléchir? à avoir plus de force, de rapidité, de précision?

En apprenant à mieux connaître nos réactions, nous pourrons mieux en tirer parti, mieux limiter les réactions excessives, savoir laisser retomber la tension quand elle est inutile, mais tout cela ne pourra se faire que si notre vision change sur ce « fléau » unanimement décrié qu’est le stress.

Prenons un peu de recul, et de hauteur, à cette condition seulement nous pourrons trouver des solutions pour mieux vivre notre stress, en l’utilisant parfois, en le mettant de côté quand il le faut, en le domptant souvent, bref en l’apprivoisant……

[wysija_form id= »2″]

La parenthèse

La parenthèse méditation…

Il ne s’agit pas d’une recette de cuisine, d’une formule magique éloignant le stress mais d’une piste à explorer, d’une suggestion d’outil à utiliser, alors essayez!

Cela ne vous prendra qu’une minute,
Si,si une minute et c’est tout… Asseyez-vous confortablement.

Réglez la minuterie de votre téléphone sur 1 minute, laissez de côté toutes les autres stimulations et concentrez-vous sur votre respiration…..

Des idées défilés dans votre esprit?

concentration pensées meditation

C’est bien normal et c’est inévitable,

Vous en avez pris conscience?
C’est très bien, laissez-les passer pendant cette minute en revenant à chaque fois à votre respiration….. 1 fois…. 10 fois…… 100 fois si il le faut

L’alarme de votre minuterie retentit? Refermez cette parenthèse dans votre journée et reprenez vos activités. Avec peut-être un peu plus de recul.

A vous de jouer….

En savoir plus sur les manières d’apprivoiser son stress

[wysija_form id= »2″]

La parenthèse

La parenthèse méditation…

Il ne s’agit pas d’une recette de cuisine, d’une formule magique éloignant le stress mais d’une piste à explorer, d’une suggestion d’outil à utiliser, alors essayez!

Cela ne vous prendra qu’une minute,
Si,si une minute et c’est tout… Asseyez-vous confortablement.

Réglez la minuterie de votre téléphone sur 1 minute, laissez de côté toutes les autres stimulations et concentrez-vous sur votre respiration…..

Des idées défilés dans votre esprit?

concentration pensées meditation

C’est bien normal et c’est inévitable,

Vous en avez pris conscience?
C’est très bien, laissez-les passer pendant cette minute en revenant à chaque fois à votre respiration….. 1 fois…. 10 fois…… 100 fois si il le faut

L’alarme de votre minuterie retentit? Refermez cette parenthèse dans votre journée et reprenez vos activités. Avec peut-être un peu plus de recul.

A vous de jouer….

En savoir plus sur les manières d’apprivoiser son stress

[wysija_form id= »2″]

Et si on essayait l’optimisme? Au printemps de l’optimisme bien sûr!

Cette année encore au Palais d’Iéna à Paris aura lieu le Printemps de l’Optimisme les 17 et 18 mars

Essayons l’optimisme pour faire bouger les lignes et construire!

Sur l’Espace Vitalité un programme d’animations auxquelles vous pourrez vous inscrire sur place vous attend, proposé par Culture & Compagnie

Vendredi 17 mars :  
11h Initiation à la Méditation
12h30 Sophrologie ludique
14h30 Yoga du rire
16h Danse ta vie !
17h30 Yoga du rire
Samedi 18 mars :
11h  Qi Gong
12h30  Yoga du rire
14h30 Qi Gong
15h30 Yoga du rire
16h30 Danse ta vie !

Ces animations dureront une 30aine de minutes et sont conçues pour que vous puissiez y participer en tenue de ville… Venez comme vous êtes!

Vous pourrez aussi découvrir sur le Pop-Up Store positif CultureetcieTV.com : une chaîne positive sur l’art de vivre « où je veux quand je veux »

Pour découvrir cette Web Tv au  concept innovant vous seront proposés sur le site:

Vendredi 17 mars  
12h Massage et automassage : Un teint plus lumineux (8min)
14h Tai-Chi : Stimuler sa mémoire (11min)
15h30 Qi Gong : Prendre l’énergie pour réveiller son corps (7min)
17h Tai-Chi : Equilibre et appuis (9min)
Samedi 18 mars  
12h Massage et automassage : Un teint plus lumineux
14h Tai-Chi : Equilibre et appuis
15h15 Tai-Chi : Stimuler sa mémoire
17h  Qi Gong : Prendre l’énergie pour réveiller son corps

Pour profiter du printemps et des activités obtenez votre entrée (gratuite) sur le site

Printemps de l’optimisme

Une autre manière de voir l’économie

Une autre manière de voir l’économie

« Paix économique », pleine conscience : une autre vision de l’entreprise

Dominique Steiler, Grenoble École de Management (GEM)

Parler de paix n’est pas toujours facile. Parler de paix économique demande encore plus d’engagement, tant le monde des affaires s’est construit sur un idéal qui résiste à l’idée d’une économie pacifiée. Pacifiée ne veut pas dire inconsciente des difficultés, mais qui les affronte avec ouverture et discernement afin d’en en faire une porte d’entrée vers le débat et la création de solutions adaptées.

La paix économique, plus qu’un concept, est un contrepoint à la notion de guerre économique. Elle représente un mot d’ordre, une forme d’indignation dont l’objet serait de mettre en mouvement les énergies citoyennes vers le bien commun.

Un contrepoint à la vision guerrière

La guerre offre toujours au militaire l’horizon d’une paix possible qui rend son engagement compatible avec l’espoir d’un temps meilleur et l’envie de contribuer au bien commun. La guerre économique ne crée pas cette perspective. Elle n’offre aucun avenir et n’a pour horizon qu’elle-même, justifiant ainsi un état de violence institutionnel permanent. Cette guerre attise son propre feu par les menaces et les peurs qu’elle engendre – perte d’emploi, délocalisation, chômage…

Enracinée dans la vision présocratique de Polemos, incarnation divine de la guerre, elle pose comme naturelles et légitimes, les conditions d’un conflit nécessaire et père de toute chose. Elle ne laisse alors qu’une seule orientation possible, celle de se comporter comme une société de mercenaires qui proposent leurs services au plus offrant, ne voyant dans les crises que de plus grands bénéfices.

L’intention première de la paix économique serait donc d’inventer un horizon qui redonne du sens et qui, par le partage et la mise au service, réintroduit de l’émerveillement et de la beauté dans la vie quotidienne. Si la guerre réelle laisse entrevoir un espoir, celui d’un temps de paix à venir, la paix économique propose d’ouvrir une espérance, une orientation de l’être qui ne promet rien, mais qui incline davantage à y contribuer.

Ingénieurs d’Intel en méditation (2013).
Intel Free Press/Flickr, CC BY-SA

Une approche managériale plutôt qu’économique

Par la paix économique, nous ne parlons pas à proprement dit d’économie. Nous évoquons plutôt un pendant à la notion de guerre économique qui relève plus du management que de l’économie. Nous tentons ainsi de voir en quoi les acteurs de l’économie peuvent devenir des vecteurs de paix pour contribuer à la paix sociale et au mieux vivre ensemble en rendant les entreprises performantes et durables.

L’épanouissement social et humain est autant le cœur que la finalité de toutes les activités sociales, politiques et économiques. Les énergies nécessaires à l’activité humaine en constante évolution, parfois opposées les unes aux autres, peuvent conduire autant à des merveilles qu’à des situations blessantes ou dangereuses. Il est du devoir collectif d’y remédier et de trouver des axes de rééquilibration afin que cesse la violence et que reprenne place l’épanouissement. Pour notre part, c’est dans l’espace économique que nous avons décidé de nous impliquer.

Si les êtres humains se sont un jour rassemblés pour mettre en commun leur force de travail, c’était avant tout pour tendre vers un mieux vivre ensemble et leur permettre de prendre soin les uns des autres y compris dans un environnement de tension ou de compétition. Nous croyons que l’entreprise et les organisations d’aujourd’hui conservent ce but : contribuer par l’économie à renforcer le tissu social de manière durable, pacifique et respectueuse des femmes, des hommes et de l’environnement. Dans notre vision, les richesses créées ne sont pas une fin en soi. Elles participent aux moyens qui permettront d’atteindre ce but au profit de la société d’aujourd’hui et de demain.

« Mindfulness meditation » chez Intel (2015) dans le programme de formation à la pleine conscience Awake@Intel.
Intel Free Press/Flickr, CC BY-SA

Deux voies vers la paix économique

Nous ne sommes qu’au début de la construction de l’idée de paix économique. Donner une définition à cette étape n’est donc pas simple. Voici pourtant deux voies pour appréhender la démarche.

« La paix économique serait une orientation pour laquelle une entreprise, un manager, un collaborateur, en préservant les grandes valeurs humaines, créent de la richesse au profit du bien commun et de l’épanouissement de l’ensemble des parties prenantes, dont ils font partie, dans le cadre plus vaste de leur responsabilité sociale et humaine. »

Cette approche positive nous convient bien. Elle contient cependant le défaut de prêter immédiatement le flanc à la critique, tant chaque mot utilisé peut être interprété de plusieurs manières. Il est aussi possible de présenter la paix économique, non pas négativement, mais « par la négative », à la manière apophatique, pour éviter que l’idée que l’on s’en fait ne soit immédiatement mise en cause dans son inadéquation à délimiter un système complexe, encore loin d’avoir été suffisamment étudié. Elle ressemblerait alors à ceci :

« La paix économique est une orientation pour laquelle une entreprise crée de la valeur sans détruire ses concurrents, manipuler ses clients, exploiter ses fournisseurs, exercer une quelconque violence vis-à-vis de ses collaborateurs et ignorer ses responsabilités sociétales, autrement dit, sans nuire à ses parties prenantes. »

Ainsi, elle se présente en trois étapes :

La paix comme intention représente le premier pas. La plupart des entreprises ont défini les valeurs clés sur lesquelles elles voulaient se positionner. Malheureusement, elles ont du mal à les mettre en action ce qui provoque souvent leur perte. Ces valeurs ont pourtant rôle de boussole, de cap à tenir. Très fragiles et évanescentes, elles sont néanmoins fondamentales pour ne pas perdre sa route et risquer de se retrouver dans une posture où nos valeurs ne semblent vraies qu’en dehors du travail.

La paix comme chemin se caractérise par les nouvelles voies que créent les acteurs pour réinventer des modalités de fonctionnement qui permettent de maintenir le cap des valeurs choisies. Il est possible ainsi de décider de l’autonomie des collaborateurs ou du soutien apporté à ses fournisseurs. Il ne s’agit pas ici d’une vision purement stratégique pour un retour sur investissement, mais de la conviction que de l’épanouissement conjoint des parties prenantes naîtra un réseau plus résilient et une performance partagée.

La paix comme fondation est un changement de paradigme. Il ne s’agit plus de voir la paix comme un état lointain, qui contient ontologiquement les racines de son propre échec, mais comme le simple engagement personnel et journalier de clarifier ses intentions puis de pacifier son corps, ses émotions, ses pensées avant d’entreprendre une nouvelle action, décision ou relation. Par ce comportement est donnée plus de chance à la paix d’exister non comme une récompense attendue, mais comme une composante possible de la vie. C’est ici qu’interviennent la pleine conscience et sa capacité à mettre chacun en pleine responsabilité face aux situations vécues.

Dominique Steiler, Titualire de la chaire Mindfulness, Bien-être au travail et paix économique, Grenoble École de Management (GEM)

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.

 
%d blogueurs aiment cette page :
Apprivoistress StressTips

GRATUIT
VOIR