Skip to main content

#StressTips une détente..flash

Vous avez n’avez pas le temps de vous détendre?

La détente ne nécessite pas forcément de disposer d’une heure pour abandonner les tensions, un enregistrement ce mardi pour vous guider si vous en ressentez le besoin.

A utiliser en alternance avec les respirations que vous pouvez retrouver dans cet article

A vous de jouer….

[mailpoet_form id= »2″]

La rentabilité du bien-être en entreprise

La rentabilité du bien-être en entreprise

Pour revenir sur ce sujet toujours d’actualités, revenons à ce qui était dit il y a quelques années déjà…

Titre audacieux pour le Grand Format du JT de France 2 le 14 avril 2013.

Rentable, le bien-être au travail? Dans ce reportage d’Isabelle Sabourault, tout semblait le démontrer.

Si le sentiment que l’”être bien” au travail comptait pour beaucoup dans la manière de s’impliquer dans son job était globalement partagé, ce reportage amène quelques retours d’expérience et quelques chiffres qui viennent étayer concrètement ce ressenti.

De la salle de sport sur site aux séances de relaxation ou de sophrologie en passant par des locaux aménagés dans le souci du confort de ses occupants, de nombreuses solutions sont mises en place. Certaines entreprises ont adopté une “Charte visant à préserver la vie privée”  qui évite les réunions en fin de journée ou à l’heure des pauses déjeuner, les mails envoyés le soir très tard ou le week end par exemple.

Le Capital Humain au centre de la productivité et de la rentabilité

Theodor W Schultz le mentionnait dès 1961, repris en cela par Gary Becker, le Capital Humain est un facteur central de la rentabilité d’une entreprise. Tout investissement dans ce capital assure des retours à l’entreprise. Il suffit pour s’en convaincre de consulter la liste des entreprises arrivant en tête des “Trophées du Capital Humain”, des “Great Place to Work” ou autres “Top employers”. Ce capital humain, nécessite des investissements tant en formation, qu’en actions plus ciblées sur la convivialité ou le bien vivre ensemble. La société Deloitte investit dans ce capital 7% de son chiffre d’affaire. Cet investissement s’inscrit dans une vision à moyen et long terme du développement de l’entreprise. Le Vivre Ensemble est un facteur clé de la pérennité d’une entreprise même si il va à l’encontre d’une vision à court terme de la rentabilité.

Les chiffres cités par le reportage

L’évolution de l’absentéisme de courte durée est généralement considéré comme un reflet de la motivation des salariés, une baisse de 0,35 points de cet indicateur a été constatée chez SGS après la mise en place de pratiques managériales prenant en compte le bonheur au travail. Le turn over a quant à lui baissé de 2% dans le même temps.

Ce souci du bien-être des collaborateurs dans leur entreprise est présent, toujours selon ce reportage, dans 17% des départements des ressources humaines en France, contre 42% dans le reste du monde occidental.

Pour finir sur une touche positive, 74% des salariés se disaient satisfaits de leurs conditions de travail en France en 2012 et aujourd’hui qu’en est-il…..

 

Dirigeants, porteurs de projets, comment gérer votre stress?

Les journées ne font que 24 heures… même les vôtres!

Que vous soyez dirigeant d’entreprise, membre des équipes managériales, leader d’équipe ou porteur de projet, vos journées sont émaillées de rendez-vous, contraintes, enjeux et autres défis qu’il vous faut gérer au quotidien et ce n’est pas toujours facile…

Et parfois le stress devient difficilement gérable!

Pour en parler, trouver des pistes et des solutions, accordez-vous 1h30 pour participer à cet atelier dédié à vos problématiques sur le sujet:

Le mardi 3 avril de 9h à 11h30 dans les locaux de l’Openspot94 a eu lieu le premier atelier!

PROCHAINE CESSION LE 13 NOVEMBRE 2018 A VOS AGENDAS!

L’Openspot94, CCI du Val de Marne

Des échanges, quelques explications, des approches techniques vous permettant de gérer les tensions dans votre quotidien.

La mise à disposition d’un espace dédié vous permettra par la suite d’accéder à des ressources en ligne pour pérenniser les effets de l’atelier.

Cet atelier vous est offert, il est cependant nécessaire de s’inscrire grâce au formulaire que vous trouverez ci-dessous (en attente du nouveau formulaire)

 

La méditation peut-elle vous rendre plus intelligent?

La méditation peut-elle vous rendre plus intelligent?

sophro arbre3Can Meditation Make You Smarter?

Pourquoi cela a-t-il de l’importance?

Les adeptes du “New Age” et les yogis indiens ne sont pas les seuls à méditer. Aux Etats-Unis, en 2007, environ 9% de la population avait pratiqué une approche méditative au moins une fois dans l’année. La plupart des personnes disent utiliser la méditation pour gérer leur stress, mais la pratique méditative a aussi bien d’autres effets sur le cerveau.

Bien que la méditation ait été utilisée depuis des millinaires, ce n’est qu’à partir des années 70 que les scientifiques ont commencé à s’intéresser à ses influences bénéfiques sur le cerveau. Plusieurs études suggèrent que la pratique régulière de la méditation (environ 6 heures par semaine) peut réellement changer la structure cérébrale. Les scientifiques ont découvert que cette pratique de la méditation était associée à un épaississement du cortex cérébral et à l’augmentation de la matière grise – partie du cerveau en charge de la mémoire, du repérage dans l’espace, de la prise de décision et des apprentissages. Mais une année de méditation dans le silence n’est pas forcément nécessaire. Une étude a démontré que les personnes méditant au moins une fois par semaine pendant quatre ans voyaient leurs circonvolutions cérébrales augmentées, les couches du cortex cérébral qui permettent le traitement des informations.

La manière dont la méditation modifie le cerveau n’est pas encore clairement établie, mais les scientifiques disent que la concentration absolue et complète sur un objet spécifique ou une pensée spécifique influence les connexions de notre réseau neuronal. Les études ne sous-entendent pas que la méditation change profondément notre cerveau mais simplement que ses capacités cognitives  sont liées à la méditation.

D’autres recherches ne s’attardent pas sur l’examen du cerveau lui-même et suggèrent simplement quelques effets positifs pratiques de la méditation. Une méditation “om” ou répétitive est liée à une meilleure concentration et une meilleure gestion des tâches multiples, éléments que certains d’entre-nous peuvent désirer renforcer quand ils perdent leur concentration professionnelle. Les chercheurs pensent que la méditation facilite la manière de gérer les interruptions de tâche et renforcent la capacité à gérer efficacement plusieurs tâches imposées. La méditation peut aussi aider les étudiants à combattre le stress lors d’un examen, en augmentant leurs performances scolaires. Mais avant de remplacer l’approche académique par des exercices respiratoires, restons conscients des divergences d’opinion entre scientifiques.

Sophro-ludique et méditation au Printemps de l’Optimisme

L’optimisme est une stratégie gagnante!

Pour vous en convaincre, une journée y est consacrée le 23 mars à Paris

Des ateliers sur l’Espace Vitalité pour vous imprégner d’optimisme avec entre autres

  • deux ateliers méditation
  • un atelier de sophrologie ludique

que j’aurai le plaisir d’animer

Le programme complet de l’espace Vitalité:

Culture & Compagnie vous propose cette année un programme vitalité et bien-être pour mobiliser l’énergie de votre corps et de votre esprit et dynamiser votre quotidien.

Sophrologie Ludique au Printemps de l’Optimisme 2017

10h30-11h : Méditation Mindfulness

11h30-12h : Sophrologie ludique

12h30-13h : Méditation Mindfulness

14h30-15h15 : Atelier de bols tibétains

15h30-16h : Tai-Chi

16h15-17h : Yoga du rire

17h15-17h45 : Happy dance !

 

 

 

Infos pratiques:

De 8H00 à 19H00
Entrée gratuite sur inscription

Printemps de l’Optimisme 2018

23/03/2018 – 08:00 à 19:00
CCI Paris Ile-de-France

27 Avenue de Friedland
75008 Paris
FRANCE

Métro : Ligne 1, Charles de Gaulle Étoile
Bus : Lignes 22 et 52 ; arrêt Balzac
Parking : Parking Indigo, 31 Avenue de Friedland, 75008 Paris

 

« Les effets de la sophrologie sur le stress » Dd R. Abrezol

 Extrait du livre « Tout savoir sur la sophrologie » du Dr Abrezol

Les effets de la sophrologie sur le stress

 

Le stress est la réaction d’adaptation de l’organisme à toute sollicitation extérieure. La sollicitation est ce que l’on appelle l’agent stressant ou le « stressor ». Il s’agit d’une réaction naturelle et nécessaire au maintien de l’équilibre de l’organisme. Il y a danger lorsque les agents stressants sont trop importants et répétés, lorsque la réaction organique est trop forte ou quand elle se stabilise. La rupture d’équilibre de l’organisme devient alors la cause de la majorité des maladies fonctionnelles (maladies de la civilisation).

 

La sophrologie se présente comme un moyen prophylactique remarquable pour éviter l’apparition des symptômes. Elle agit de deux manières principalement:

  • En limitant la réaction organique (stress) aux agents stressants
  • En limitant les agents stressants. Les trois principes de base de la sophrologie représentent des armes anti-stress de première importance

 

  1. Principe de la corporalité comme réalité vécue
  2. Principe de l’action et de la pensée positive
  3. Principe de la réalité objective

 

  1. Principe de la corporalité comme réalité vécue

La prise de conscience du corps par l’apprentissage de la RDC 1er degré permet peu à peu à l’individu entraîné de prendre conscience des tensions dues au stress et de les contrôler. En supprimant consciemment les réactions organiques exagérées, le stress perd de son volume et les perturbations pourront être progressivement contrôlées. Le stress s’accompagne toujours de tensions musculaires, d’accélérations cardiaques et respiratoires, de modifications chimiques dans le sang (augmentation du LDL (cholestérol), des catécholamines, du sucre dans le sang, de l’effondrement des défenses immunitaires etc.) Le simple fait d’apprendre à se relaxer instantanément lors de situations stressantes, supprime, au moins partiellement, toutes ces réactions.

La technique conditionnée est une méthode de choix pour contrôler le stress. Il s’agit, une fois relaxé (niveau sophroliminal) d’induire des réflexes conditionnés recréant immédiatement une profonde détente physique et par rétroaction psychologique. Les réflexes le plus souvent utilisés sont le serrement des doigts d’une main, le soupir et l’image mentale d’un paysage aimé.

Après un entraînement soutenu de quelques jours, d’environ 15 minutes par jour, la gestion du stress devient évidente et efficace. Chaque fois qu’une situation stressante se présente, il suffit, soit de serrer les doigts d’une main, de soupirer, ou encore de porter l’attention sur son image mentale pour que les effets du stress soient bloqués immédiatement. Une cassette personnalisée enregistrée chez le sophrologue apporte au débutant une aide appréciable.

 

 

  1. Le principe d’action et de pensée positive

Tout acte ou pensée positifs a automatiquement une influence sur la biologie, dans le sens d’un renforcement des défenses. De façon résumée on peut dire « dis-moi ce que tu penses et je te dirai qui tu es ».

Les techniques telles que « l’entraînement de la pensée positive » ou « la sophroprésence immédiate » renforcent le positif, et ce que l’on appelle en sophrologie, les valences phréniques positives. Le développement de ce principe limite considérablement le stress lié aux pensées et actes négatifs.

 

  1. Le principe de la réalité objective

Faisons des collines de nos montagnes et le stress diminuera automatiquement. La plupart du temps nous sommes pris par notre subjectivité qui nous fait voir le monde de manière projective et non réelle. Etre objectif signifie voir les choses telles qu’elles sont, non telles que nous les croyons être, ce qui est très différent.

L’application des principes phénoménologiques diminue également le stress: la suspension du jugement, la suppression des à priori et la mise entre parenthèses de tout ce qui est négatif vont apporter leurs lots de remèdes contre les réactions exagérées de l’organisme aux agents stressants.

Pour expliquer l’action de la sophrologie contre le stress, j’utilise volontiers l’image du vase. C’est une illustration un peu simpliste, mais cependant elle correspond bien à la réalité:

Au moment de la fécondation, l’œuf né de la rencontre de l’ovule et du spermatozoïde, contient un « vase » dont la taille varie d’un individu à l’autre. Ce vase contient déjà un peu d’eau résultant de l’hérédité. Par la suite, il va se remplir progressivement chaque fois que son propriétaire vivra un stress, déjà au cours de la vie intra-utérine. Le stress de la mère est enregistré par l’embryon, puis le fœtus et peut marquer l’enfant à venir de manière définitive. La naissance elle-même représente un facteur important de stress, selon sa qualité, plus ou moins d’eau s’ajoutera dans le vase. Par exemple, un accouchement effectué avec la mère couchée sur le dos complique la naissance et prolonge le passage du fœtus à travers le vagin. C’est lors de ce passage que le bébé reçoit un énorme stress. Il devrait être aussi court que possible. L’accouchement debout, en position accroupie ou encore dans l’eau, diminue, voire supprime ce stress.

Pendant les 2-3 premières années de la vie, le bébé reçoit par projection tous les stress vécus par la mère et accumule les siens propres, comme par exemple, le sevrage immédiat ou prématuré, les bruits très violents, les cris de l’entourage, les manipulations trop brusques, etc. … Le vase se remplit peu à peu au cours de la vie et un jour il sera plein à ras bord. C’est peut-être ce que l’on appelle le « ras le bol ». Un stress de plus et le vase déborde: il y a apparition de symptômes d’une maladie fonctionnelle (névroses, maladies psychogéniques ou maladies psychosomatiques).

Pour traiter ces symptômes la médecine classique recourt à des traitements médicaux et chirurgicaux. Les résultats obtenus sont bons, mais non durables, car le vase est toujours plein et un nouveau stress va le faire déborder avec l’apparition d’un nouveau symptôme.

 

 

 

La sophrologie agit de trois façons pour éviter ce débordement:

  • Prophylactiquement, elle rend le vase plus grand et plus solide
  • Elle apporte des moyens pour limiter et contrôler le stress. La quantité d’eau qui entre dans le vase devient contrôlée et le vase se remplit beaucoup plus lentement
  • Thérapeutique ment la sophrologie apporte des moyens pour vider le vase

Comme nous l’avons déjà dit, la sophrologie utilisée régulièrement représente un moyen prophylactique de premier ordre. Pour être efficace, il faut s’entraîner et suivre les deux lois fondamentales:

  • Vivance (rencontre corps-esprit)
  • Répétition de la vivance

Le but est la découverte de la conscience, suivie par sa conquête et sa transformation. Les bons résultats observés tous les jours confirment notre confiance dans l’application de la sophrologie dans la lutte contre le stress et la prévention des maladies de la civilisation.

 

 

Dr. Raymond Abrezol, Lausanne

Tiré du livre « Tout savoir sur la sophrologie »

Dr. R. Abrezol, Ed Randin – Lausanne